#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

La start-up Jollyclick se développe à l’international

 

La start-up mendoise Jollyclick a créé une plateforme mondiale de rencontres professionnelles mettant en relation tous types de projets.

“Bousculer les codes et créer des équipes de qualité”, tel est le leitmotiv de Christopher des Fontaines, fondateur de Jollyclick. En pleine expansion, la start-up de rencontres professionnelles organisait ce jeudi 22 février, une journée de recrutement au Pôle lozérien d’économie numérique (POLeN) de Mende.

Startupper à 21 ans

Tout commence en 2014 quand Christopher des Fontaines, alors âgé de 21 ans seulement, recherche un pianiste pour son groupe de musique. Après de nombreuses semaines d’attente, il abandonne l’idée, mais une autre germe dans sa tête : créer une plateforme mondiale de rencontres professionnelles mettant en relation tous types de projets avec tous types de compétences sous toutes les formes de collaboration.

“Cela peut aussi bien être une association qui cherche des bénévoles, qu’une entreprise qui recrute, ou encore une personne en quête d’un acolyte pour un roadtrip en Russie, explique le fondateur avant de poursuivre. On veut mettre en avant toutes les compétences des postulants, pas seulement les acquis professionnels. Les passions et les hobbies sont tout aussi importants.”

À mi-chemin entre Meetic et LinkedIn, Jollyclick utilise un algorithme afin que des personnes qui ne se seraient jamais rencontrées autrement, puissent entrer en contact et peut-être construire un projet qui leur correspond à la perfection. Le premier facteur d’échec dans un projet étant de l’entamer seul, et le second étant de s’associer avec une mauvaise personne, Christopher des Fontaines et son équipe ont l’ambition d’y remédier.

Un concept jugé “innovant et atypique”

Un peu plus d’un mois après leur présence au Consumer electronics show (CES) à Las Vegas, qui est “le salon le plus important au monde consacré à l’innovation technologique grand public”, rappelle Christopher des Fontaines, la start-up cherche encore à s’agrandir. Il faut dire que le concept “innovant et atypique”, comme le qualifie Alexandre qui postule pour le poste de développeur web, fait son petit effet.

Il n’y a qu’à parcourir leur site pour s’apercevoir que des milliers de projets et des dizaines de milliers de talents y sont référencés. Et c’est bien ce qui intéresse Yohann, Langonais de 36 ans, qui vient lui aussi défendre sa candidature en tant que développeur web et espère bien “apporter [sa] pierre à l’édifice dans ce projet novateur”.

En pleine conquête internationale, Christopher des Fontaines et ses associés, Noémie Villard, Anthony Guechoum et Lucas Natale, se rendront d’ici peu à Tokyo pour faire rayonner leur “début de monopole qui est en train de se profiler”, s’enthousiasme le fondateur.

Car la start-up possède elle aussi encore beaucoup de projets sous le coude tels que le développement d’outils de gestion ainsi qu’une plateforme de financement de projets à inclure sur son site. Les candidats venus dans l’optique de prendre part à l’aventure n’auront plus qu’à apprendre l’anglais si ce n’est pas déjà fait. Mais “tout s’apprend”, conclut d’un ton déterminé Alexandre, avant d’entamer son entretien d’embauche.

Source : Midi-Libre Lozère – LAURIE ABADIE – Mende : la start-up Jollyclick se développe à l’international

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account