#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

L’entreprise Prunières veut embaucher quinze chauffeurs

ambiance-et-avis-des-chauffeurs-routiers-sur-l-aire-des-veri_3295829

Entreprise basée dans l’Hérault, et attachée à la Lozère, Prunières a lancé une campagne de recrutement, pour septembre, qui s’adresse aussi aux altiligériens.

 

ambiance-et-avis-des-chauffeurs-routiers-sur-l-aire-des-veri_3295829

 

Quinze chauffeurs poids lourd. Ce sont les besoins, en septembre, de l’entreprise Prunières, spécialisée dans la location de camions.

Basée à Poussan (Hérault), l’entreprise qui a aussi un entrepôt en Lozère (Aumont-Aubrac, d’où sont originaire) souhaite recruter « Les petits bougnats du Grand Paris » : des chauffeurs issus de l’Auvergne et de la Lozère pour travailler dans le secteur de l’Ile-de-France. Avec le chantier du Grand Paris, prévu pour durer au moins 15 ans, les besoins en camions vont être importants.

Nous avons un partenariat avec Pôle emploi, qui nous permet de financer totalement le permis poids lourd et la formation initiale

« Nous avons un partenariat avec Pôle emploi, qui nous permet de financer totalement le permis poids lourd et la formation initiale », signale Nicolas Prunières. Par ailleurs, l’homme insiste : « Ceux qui rentrent chez nous peuvent y faire leur carrière ou ne rester que deux ans. De jeunes agriculteurs qui aimeraient se mettre à leur compte peuvent venir pour mettre de l’argent de côté afin d’acheter une exploitation ensuite. » Embauchés en CDD ou CDI (selon les profils) les chauffeurs gagneront entre « 2.000 et 3.000 euros net par mois », ajoute Nicolas Prunières.

25 postes à pourvoir en juin  2018 et 50 d’ici 2020

Pour ce travail en semaine, les chauffeurs pourront profiter d’un espace de vie aménagé dans la région parisienne, qui est en cours de construction. « L’idée est de créer une base de vie à Paris, qui soit agréable et propre avec des sanitaires, des canapés des télévisions. » Les journées seront rythmées par des services rendus en semi-remorques afin de transporter les tonnes de déblais nécessaires au chantier. Les époux Prunières ne comptent pas s’arrêter à ce premier recrutement de septembre 2017, puisqu’ils envisagent d’embaucher 25 personnes en juin 2018 et 50 pour fin 2020.

Pour postulerLes recruteurs viendront à la rencontre des futurs salariés le 1er juillet : à Langogne (de 9 à 12 heures, à la mairie, 7, place boulevard Notre-Dame), à Florac (de 15 à 18 heures, à la maison de service au public, 5 place Paul-Comte) ; le 15 juillet à Mende (de 9 à 12 heures, au Polen, 12 rue Albert-Einstein) et à Aumont-Aubrac (de 15 à 18 heures, à la mairie place du Portail) ; le 16 juillet à Aumont-Aubrac (de 9 à 18 heures aux entrepôts Prunières, route de Nasbinals). Pour ces entretiens, les candidats doivent amener leur CV. Les recruteurs arriveront en camion, pour présenter l’outil de travail et proposeront un moment de discussion à chaque candidat. Contact : recrutement@prunieres.com.

Lydia Berthomieu – La Montagne – 29/06/2017

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account