#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

Marcel Robbez Masson devient le leader français de la fabrication de bijoux haut de gamme 

L’entreprise lozérienne a repris le groupe Christian Bernard à la barre du Tribunal de Commerce d’Evry. Le nouvel ensemble, va peser un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros .

Ils sont inconnus du grand public, mais les groupes Marcel Robbez Masson, basé en Lozère et Christian Bernard à Paris sont les principaux fabricants et concepteurs, détaillants et grossistes pour les bijoutiers joailliers. Le premier vient de reprendre le second, capital à la barre du tribunal de commerce d’Évry. Objectif : « donner naissance au leader francais de la bijouterie precieuse et consolider l’ensemble à l’échelle européenne », indique le pdg Frank Robbez-Masson, qui a repris l’entreprise de son père en 1985. Christian Bernard avait vu son chiffre d’affaires divisé par trois en dix ans passant de 150 à 50 millions d’euros.

Le groupe lozérien s’appuie sur une maîtrise intégrale de la chaîne – acquisition de la matière brute, création, fabrication, stockage. La logistique, entièrement automatisée, permet d’expédier jusqu’à 1.500 paquets par jour. Il reprend un groupe au design reconnu mondialement. « Une créativité permettant d’avoir un temps d’avance sur les tendances, un portefeuille de marques et un positionnement sur les bijoux empierres », ajoute le patron.

Concentration

L’opération a été soutenue par le Fonds de Consolidation et de Développement des Entreprises, qui deviendra en juin actionnaire minoritaire de Marcel Robbez Masso. Il apporte 15 millions d’euros en fonds propres dans le cadre d’un tour de table de 40 millions d’euros. Les banques apportent 25 millions. Le nouvel ensemble, va peser un chiffre d’affaires d’environ 100 millions d’euros répartis équitablement entre les deux entités. L’objectif est de passer de 2 millions de produits par an (1,2 million pour Marcel Robbez Masson, 800.000 pour Christian Bernard) à environ 3,5 millions à partir de 2019. « La tendance, dans la bijouterie, est à la concentration. Nous étudions actuellement d’autres cibles de croissance externe», ajoute le dirigeant

Haut de gamme

Le groupe racheté compte 200 salariés en France. À l’étranger, Marcel Robbez Masson, qui disposait de sites de production au Maroc et au Portugal, intègre un millier d’ouvriers au Vietnam. Cultivant une discrétion montagnarde absolue – ce métier fermé requérant la confidentialité -, Marcel Robbez Masson revendique aujourd’hui 3.000 clients en France horlogers-bijoutiers-joaillers-orfèvres, groupements d’independants, grands comptes. Il vise ce que les professionnels appellent la « bijouterie précieuse », segment haut de gamme réalisés à base d’or, argent, diamant, pierres de couleur, perles. Son réseau de 25 boutiques franchisées So Or va gagner une dizaine d’unités dans les prochains mois. le groupe ouvre un bureau à Hong Kong en fin d’année .

 

Source : lesechos.fr

Fusion dans le secteur de la bijouterie joaillerie

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account