#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

Lozère automatisme : une création d’entreprise soutenue par Initiative Lozère

lozaut

L’article de Midi-libre (07/07/16) présente l’activité de Gilles de BOISGELIN, récemment installé à Barjac.  Un talent à découvrir !

lozere-automatisme

Lozère automatisme, telle est le nom de l’entreprise fondée il y a près de six mois par Gilles Boisgelin, avec le soutien d’Initiative Lozère et de l’Airdie. “Je suis spécialisé dans la réparation des machines et outillage à commandes numériques. Je peux également intervenir sur tout système électrique ou électronique industriel.” Des machines utilisées par les menuisiers aux appareillages en usine, l’intervention de Gilles de Boisgelin, basé à Barjac, a l’avantage d’être économe en frais de déplacement pour les entreprises, alors que jusque-là il fallait faire appel au fabricant de la machine qui peut être installé partout en France.

 lozaut

25 ans dans différentes entreprises

Et de façon à offrir un service le plus large possible, Gilles de Boisgelin peut aussi intervenir auprès des particuliers, pour la réparation d’un portail électrique par exemple. “Ce matin, précise ce dernier, j’ai réparé le groupe électrogène du Groupe d’intervention en milieu périlleux. Cet après-midi, je dois intervenir auprès du chalet Les pépites pour que la piscine fonctionne à nouveau.”

Après avoir travaillé plus de 25 ans dans différentes entreprises du département, toujours dans la maintenance en électricité industrielle, Gilles de Boisgelin rêvait de changement et d’indépendance. “Sans l’aide d’Initiative Lozère qui m’a permis d’obtenir un financement de 3 000 € sous forme de prêt d’honneur à taux zéro, et celle de l’Airidie à hauteur de 5 000 €, je n’aurais pas pu me lancer. Sur un budget total de 18 000, avec 8 000 € pour les parts sociales de l’entreprise, 10 000 € de matériel, j’ai donc pu limiter le montant de l’emprunt. C’est mon comptable qui m’a orienté vers ces deux organismes.”

‘Un jour, j’espère pouvoir rendre la pareille”

Trouvant le dispositif intéressant, Gilles de Boisgelin qui est aujourd’hui salarié de Lozère automatisme fondée sous la forme d’une société par actions simplifiée unipersonnelle, (SASU) a tenté le coup. “Pour Initiative Lozère, il fallait monter un dossier relativement simple. Le plus compliqué étant de rédiger la lettre de motivation ! Mais Sandrine de Almeida employée de l’association m’a également apporté son conseil. On doit ensuite défendre son dossier devant un comité avec chefs d’entreprise, cadres, etc.” Le jour du grand oral, Gilles était quelque peu impressionné. “Il faut expliquer devant cette dizaine de personnes ce que l’on veut faire, pourquoi, et surtout pourquoi notre création d’entreprise constitue une bonne idée.”

En attendant que l’entreprise trouve son rythme de croisière, Gilles de Boisgelin bénéficie de l’aide à la création ou à la reprise d’entreprise qui dépend de Pole emploi. Il sait aussi que s’il a des questions, il peut s’adresser à Initiative Lozère. “Basée à la CCI, l’association bénéficie d’un bon réseau qui m’a également permis de rencontrer des clients. Un jour, j’espère pouvoir rendre la pareille.”

Source : Mende : le réseau Initiative aide Lozère automatisme

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account