#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

“La Start’up est dans le pré” : pour réfléchir avant d’agir

Cette opération en immersion se veut une classe verte pour entrepreneurs innovants.

Une opération innovante qui permet de montrer tout le dynamisme du territoire et du département de la Lozère. Car même en Lozère, même dans les territoires ruraux, on est capable de créer, d’entreprendre, de développer de l’activité.” C’est ainsi que Sophie Pantel, présidente du conseil départemental, a présenté la nouvelle édition de la Start’up est dans le pré qui se déroule les 25, 26 et 27 septembre à Saint-Rome-de-Dolan. “C’est une opération gagnant-gagnant pour les porteurs de projets accompagnés par des experts”, résumait quant à elle Patricia Brémond, qui représentera l’assemblée départementale à cette manifestation.

Ce fut ensuite à Sébastien Oziol, directeur de Lozère Développement, de détailler la philosophie de la Start’up est dans le pré. “On est dans la mise en réseau, dans l’accompagnement avec des entreprises qui pendant deux jours donnent de leur temps ou de leurs moyens. C’est aussi une façon de dire qu’en Lozère, on est connecté au reste du monde. Cela permet d’aller chercher des projets ailleurs qu’en Lozère.”

“Le Sommet du bonheur”

D’ailleurs, les participants se répartissent de façon équilibrée avec une moitié de Lozériens et une moitié venue de l’extérieur. Environ 80 candidats sont attendus pour découvrir les ressources locales et régionales en matière d’accompagnement à la création d’entreprise innovante. Et autant de bénévoles seront là pour les accompagner. Ce week-end commencera dès le vendredi après-midi, plus tôt que lors de la première édition qui s’était déroulée à La Baraque-des-Bouviers. “Nous avons appelé ce temps le Sommet du bonheur ; il permettra d’apporter aux candidats des fondements théoriques”, explique Sébastien Oziol.

D’une façon générale, ce week-end repose sur l’immersion totale des candidats dans une ambiance positive et enthousiasmante mais aussi génératrice de stress et de compétition. Les candidats seront répartis au sein de groupes qui répondent à toutes les fonctions de l’entreprise : dirigeant, leader, analytique, collaborant, explorant, créatif…

Bref, en 48 heures et par le biais d’un concours de création d’entreprise, la Start’up est dans le pré amène les outils des start-up au service de tous les créateurs d’entreprise pour développer et renforcer leur projet. Et c’est une belle réussite qui a révélé la bière 48 ou Ciel mon radis. “L’idée, c’est aussi que quelques candidats aient envie de rester et de s’installer en Lozère”, conclut Sophie Pantel.

# La Start’up est dans le pré, Lozère nouvelle vie, les 25, 26 et 27 septembre au centre Monestier à Saint-Rome-de-Dolan.

Le bonheur, quête ultime ou condition ?

Lozère Développement organise le vendredi des conférences et ateliers pour promouvoir les principes de l’économie positive, qui met en avant les nouveaux modèles soucieux de leur impact à long terme et de la psychologie positive qui s’intéresse aux déterminants du bien-être mais aussi au dépassement de soi et à l’investissement dans des causes sociales. Renaud Gaucher, économiste du bonheur, et François Bottolier Depois, directeur de la Fabrique des territoires innovants et enseignant chercheur en entrepreneuriat social et collaboratif, seront présents.

Et tenteront de répondre à la question : Le bonheur est-il la quête ultime de l’entrepreneur ou la condition préalable à toute innovation ? Entreprendre est un défi permanent qui enrichit, fait progresser et rapproche des autres. L’entreprise est aussi un monde dur, âpre, de tensions et de compétition. Une table ronde réunira Raphaël Coubetergue de Human Booster et Pierre Alzingre de Visionari. Romain Balmary et Charles De La Boulaye de Ciel mon radis !, lauréats de l’édition 2013 de la Start’up est dans le pré, livreront leur témoignage. Le crédit coopératif, partenaire de l’événement, sera représenté par Jean-Louis Bancel, ambassadeur économique fervent de la Lozère. Enfin, parce que l’événement se veut ouvert sur l’extérieur, les dirigeants d’entreprise qui le souhaitent sont invités à la soirée du samedi avec ateliers culinaires et découverte des trajectoires de start-up de la région commentées par Ganaël Bascoul de Soon, Soon, Soon.

 

L’article de Midi-Libre

Lozère : la Start’up est dans le pré pour réfléchir avant d’agir.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account