#SHARETALENT

Un talent à valoriser ?
Une compétence à proposer ?
Une ressource, un équipement disponible ?

#SHAREIDEE

Une solution à un problème ?
Un marché détecté ?
Un nouveau produit à lancer ?
Un besoin détecté ?

Des huiles essentielles made in Lozère

Midi-Libre revient sur le choix d’Essenciagua de se développer en Lozère.

Article de Lucie FAGUAIS, 24 juillet 2015

Dans neuf mois, Essenciagua ouvrira son nouveau site de production, en Lozère. Les travaux de terrassement sont en cours sur le parc d’activité de la Tieule, le long de l’A75. Originaire du Tarn-et-Garonne, la petite entreprise de Laurent Gautin, qui fête ses 10 ans cette année, distille et produit des huiles essentielles et des hydrolats (eaux florales) biologiques. Cela fait deux ans qu’elle réfléchit à son nouveau lieu d’implantation et a longtemps hésité avec le département de l’Aude. Mais la Lozère a remporté la course.
“L’Aude nous permettait de nous rapprocher des laboratoires d’analyse avec lesquels on travaille, mais politiquement c’était compliqué, explique Magali Louis, en charge de la recherche au sein de l’entreprise. Alors qu’ici, le département et Lozère développement ont su nous convaincre et nous aider. En plus, la Lozère occupe une position stratégique et centrale pour nos déplacements. Elle fait également déjà partie de nos centres d’approvisionnement.” L’eau de source lozérienne entrera également dans la composition des produits.
Des yaourts à l’hydrolat

Depuis quelques mois, les soignants et modeleurs des Thermes de Bagnols-les-Bains utilisent des huiles et eaux florales de la marque. Des produits spécialisés pensés pour les établissements de santé. Essenciagua et “Fromagers de Lozère” travaillent également sur une nouvelle gamme de yaourts bio aromatiques sous la marque Hydrolait. “La Lozère est riche de son patrimoine naturel aromatique, explique Laurent Gautin, On y trouve presque la totalité de la quarantaine de plantes fraîches que l’on utilise. Et une partie de ce patrimoine est encore méconnue.”Des retombées pour la LozèreCôté département, on espère des retombées sur l’emploi.
Le directeur de l’entreprise se veut prudent mais rassurant : “On va investir près de deux millions d’euros et on vise un chiffre d’affaires de deux millions. On est une petite structure, mais à terme on devrait créer de l’emploi qualifié direct ] et indirect en générant des revenus agricoles dans le département.”Essenciagua travaille en partenariat avec tout un réseau de producteurs de plantes bio. L’objectif serait à l’avenir d’étoffer la production à plusieurs dizaines d’hectares consacrés aux plantes qu’ils distillent.

 

Lien vers l’article sur le site de Midi-Libre

Des huiles essentielles made in Lozère.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account